Idée CadeauOffrez du sport écoresponsable avec laCarte cadeau

Voici le premier de notre série d’articles pour bien choisir votre prochain vêtement de sport écoresponsable, consacré à l’éco-conception.

Quels sont les outils nombreux outils à la disposition des entreprises, qui leur permettent de s’auto-évaluer et de se fixer des objectifs à atteindre en terme d’écoresponsabilité ?
Dans cet article, vous découvrirez les principaux outils pour éco-concevoir les produits et s’assurer de l’approvisionnement durable et responsable des matériaux qui les composent. 

L’éco-design des produits

L’ADEME estime que 70% des coûts et 80% des impacts environnementaux et sociaux sont déterminés durant la phase de design des produits. Cette phase est donc essentielle dans une démarche d’écoresponsabilité.

L’éco-design doit ainsi permettre de : 

  • sélectionner les matériaux les moins impactant possible, 
  • concevoir des produits avec une durabilité optimale
  • dont la fin de vie est pensée, prévue et optimisée

Il existe aujourd’hui de nombreux outils à la disposition des entreprises qui ont cette démarche d’éco-conception, des outils qui leur permettent de s’auto-évaluer et de se fixer des objectifs à atteindre. Certains sont généralistes, tels que :

Mais le milieu de l’outdoor a aussi créé ses propres outils dédiés à ses pratiques et à ses produits. Certaines marques ont développé leur propre application qui permet de sélectionner les matériaux les plus adaptés à leur démarche d’éco-conception. 

Le Higg Index

L’outil le plus utilisé aujourd’hui par les marques d’outdoor est le Higg Index, développé de manière inédite par la Sustainable Apparel Coalition (SAC), en collaboration avec les marques. 

Cette plateforme révolutionnaire offre une palette d’outils qui permet aux entreprises de l’outdoor, fabricants, marques, revendeurs…, quelle que soit leur taille, de s’auto-évaluer : à chaque étape de leur démarche de développement durable.

Celles-ci peuvent mesurer leur propre impact environnemental et social. Un indice de performance de durabilité est ainsi délivré pour un produit ou pour une marque, indice qui représente un marqueur indispensable pour identifier les axes de progression et fixer les objectifs à suivre, dans la protection de l’environnement, le bien-être des salariés, des acteurs locaux, etc… Il développe et renforce la transparence dans la démarche de communication auprès des acteurs et consommateurs de l’outdoor. 

Le Higg Index est à ce jour utilisé régulièrement par plus de 90 marques et plus de 8 000 entreprises. Son succès démontre la tendance irréversible vers le développement durable et responsable du monde de l’outdoor. 

Les référentiels ‘maison’

Les marques d’outdoor utilisent également, à destination de leurs consommateurs, des référentiels « maison » pour évaluer le niveau d’écoresponsabilité de leurs produits. 

Elles définissent elles-mêmes les critères qui leur semblent clés et se fixent des objectifs qu’elles estiment bien sûr atteignables, en fonction du niveau d’écoresponsabilité de leurs produits et des moyens qu’elles souhaitent alouer à leur développement. 

Ces référentiels, qui servent aussi d’outils de communication, et dont la pertinence est variable, peuvent témoigner d’un réel engagement de la part de la marque, d’un ancrage profond dans le développement durable, mais aussi d’une politique de greenwashing, pour qui est attentif à leur définition. De plus, les critères étant extrêmement variables d’une marque à l’autre, il est donc difficile d’établir des comparaisons. 

Alors, comment décrypter les critères d’écoresponsabilité ? C’est ce que MADE NATURE vous propose, en faisant un point précis sur les labels indépendants et en identifiant les sujets clés dans le choix des matières.

Pour cela, vous pouvez :

Laissez un commentaire